Lettre et le néant (in 20 lettres pour guitare solo)

Cette page de silence vous est offerte par le compositeur. L’éditeur tient à rassurer ses clients. Il ne s’agit pas d’une malfaçon, et de ce fait, aucun remboursement ne sera accordé. A ceux qui regretteraient de devoir payer une page sans musique, nous précisions qu’elle fait partie d’un cahier qui, si elle n’y était pas, comprendrait de toutes façons une page blanche à la fin.

Compositeur : Roland Dyens

Maison d’édition : Henry Lemoine

Recueil : 20 lettres, dédié à Marie-Hélène Foufounis

Lettre dédiée à Jean-Sol Partre (notification for the strangers : it is Jean-Paul Sartre, writer and French philosopher; Roland Dyens loved to play with words !)

Subdivisions : Lettre n°13

Instrument(s) : Guitare solo

Niveau : 2

Date de création : 01/01/2001

Durée : 

Histoire :

Voici une bonne quinzaine d’années (et trois semaines) que j’espérais pouvoir écrire un jour ces pièces pour guitare à l’adresse de la plupart d’entre vous. C’est aujourd’hui fait. Cependant – et c’est là la principale raison de ce délai important – la conjugaison d’une certaine qualité musicale et d’une relative aisance d’exécution me semble toujours tenir de la plus haute difficulté en matière d’écriture. Et si j’ignore encore si ces 20 lettres remporteront ce défi-là, je sais au moins que je l’aurais tenté, répondant ainsi aux nombreuses voix amies qui depuis longtemps m’avaient invité à orienter mes travaux dans cette direction (très intimidant, cela dit et peut-être davantage que la composition même d’un concerto !).
Aujourd’hui, au terme de ces quelques semaines de travail, ce qui probablement me ravit le plus est l’idée que ma musique puisse enfin être abordée par cette frange majoritaire de guitaristes qui, pour des raisons techniques compréhensibles, se sentait un peu exclue de la plupart de mes compositions.
Cette lacune, je l’espère, fera donc désormais partie du passé.

Roland Dyens

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :